• James Cagney

     

    Petit par la taille, mais immense par le talent et doté d'une présence rare à l'écran, James Cagney est l'une des plus grande star de l'histoire d'Hollywood, classé 8° acteur de légende par l'American Film Institute. D'origine irlandaise, il grandit dans les bas quartier du Lower East side de New York où il effectuera de nombreux petits boulots en parallèle de ses études. Il entame sa carrière artistiques au début des années 20, faisant ses armes dans les vaudevilles et le Music-hall. Danseur accompli, chanteur confirmé et acteur de talent, il est repéré par la Warner qui lui signe un contrat en 1930, où il deviendra rapidement l'une des plus grandes stars du studio.

    C'est en écrasant un pamplemousse sur le visage de Mae Clark, dans l'Ennemi public de William Wellman que James Cagney s'impose auprès du public comme l'archétype du gangster du cinéma des années 30 et 40, culminant avec son interprétation d'un gangster psychotique qui marqua les esprits dans L'enfer est à lui de Raoul Walsh. Incarnation du dur de dur, il savait également être excellent dans le registre comique, comme en témoigne Un, deux, trois de Billy Wilder.

     

  •  


    ANNEE FILM REALISATEUR USA (1)  USA (entrées estimées) (2)  PARIS (3)  FRANCE   Grande Bretagne (4)  ITALIE MONDE (1)      
    1930 AU SEUIL DE L'ENFER (THE DOORWAY TO HELL) ARCHIE MAYO $613 000  6 006 271         $688 000      
    1930 SINNER'S HOLIDAY JOHN G. ADOLFI $214 000  2 096 806         $253 000      
    1931 BLONDE CRAZY ROY DEL RUTH $650 000  6 878 307                
    1931 LE BEAU JOUEUR (SMART MONEY) ALFRED E. GREEN $350 000  3 703 704                
    1931 LE MILLIONNAIRE (THE MILLIONAIRE ) JOHN G. ADOLFI $542 000  5 735 450         $835 000      
    1931 L'ENNEMI PUBLIC (THE PUBLIC ENEMY) WILLIAM WELLMAN $464 000  4 910 053    17 617*      $557 000      
    1931 OTHER MEN'S WOMEN WILLIAM WELLMAN    -                 
    1932 LA FOULE EN DÉLIRE (THE CROWD ROARS)
    Une version française à été tournée avec Jean Gabin dans le role de Cagney, sous le titre "la foule hurle", et coréalisée par Hawks lui-même.
    HOWARD HAWKS $524 000  6 027 145  123 207   3 098*   1 240 000   $769 000      
    1932 TAXI ROY DEL RUTH $458 000  5 268 001         $573 000      
    1932 TOUT AU VAINQUEUR (WINNER TAKE ALL) ROY DEL RUTH $415 000  4 773 407  18 684     1 210 000   $579 000      
    1933 L'AFFAIRE SE COMPLIQUE (HARD TO HANDLE) MERVYN LE ROY $362 000  4 560 343         $513 000      
    1933 LE BATAILLON DES SANS-AMOUR (THE MAYOR OF HELL) ARCHIE MAYO $185 000  2 330 562      1 350 000          
    1933 LE TOMBEUR (LADY KILLER ) ROY DEL RUTH $358 000  4 509 952  162 859        $600 000      
    1933 PROLOGUES (FOOTLIGHT PARADE ) LLOYD BACON $1 601 000  20 168 808    6 732*   2 910 000   $2 416 000      
    1933 UN DANGER PUBLIC (PICTURE SNATCHER) LLOYD BACON $335 000  4 220 207         $519 000      
    1934 C'ÉTAIT SON HOMME (HE WAS HER MAN) LLOYD BACON $733 214  10 120 276  84 657        $829 214      
    1934 JIMMY THE GENT MICHAEL CURTIZ $332 000  4 582 471         $467 000      
    1934 LE CABOCHARD (THE ST-LOUIS KID) RAY ENRIGHT $700 000  9 661 836                
    1934 VOICI LA MARINE (HERE COMES THE NAVY ) LLOYD BACON $845 000  11 663 216      1 715 000   $1 409 000      
    1935 BRUMES (CEILING ZERO) HOWARD HAWKS $926 000  12 248 677  55 217        $1 257 000      
    1935 EMEUTES (FRISCO KID) LLOYD BACON $1 076 000  14 232 804  202 727     1 600 000   $1 439 000      
    1935 HORS LA LOI (G MEN ) WILLIAM KEIGHLEY $1 145 000  15 145 503  270 342   50 798*   3 110 000   $1 963 000      
    1935 LE BOUSILLEUR (DEVIL DOGS OF THE AIR) LLOYD BACON $856 000  11 322 751      1 815 000   $1 357 000      
    1935 SONGE D'UNE NUIT D'ÉTÉ (A MIDSUMMER NIGHT’S DREAM ) WILLIAM DIETERLE, MAX REINHARDT $731 000  9 669 312         $1 229 000      
    1935 TÊTE CHAUDE (THE IRISH IN US ) LLOYD BACON $894 000  11 825 397  182 329     2 015 000   $1 337 000      
    1936 LE BRAVE JOHNNY (GREAT GUY) JOHN G. BLYSTONE $200 000  2 962 963  182 331   14 604*             
    1937 HOLLYWOOD HOLLYWOOD (SOMETHING TO SING ABOUT) VICTOR SCHERTZINGER $237 000  4 388 888  228 067   489 587*             
    1938 LE VANTARD (BOY MEETS GIRL) LLOYD BACON $561 000  10 388 889  13 430        $654 000      
    1938 LES ANGES AUX FIGURES SALES (ANGELS WITH DIRTY FACES)
    Nommé à l'oscar du meilleur acteur
    MICHAEL CURTIZ $1 614 000  29 888 889  358 992   55 036*      $2 334 000      
    1939 A CHAQUE AUBE, JE MEURS (EACH DAWN I DIE) WILLIAM KEIGHLEY $1 111 000  21 468 599  572 218**   30 033**      $1 570 000      
    1939 LES FANTASTIQUES ANNÉES 20 (THE ROARING TWENTIES)
    Sortie en province le 10 mai 1941, resté inédit à Paris jusqu'en 1966
    RAOUL WALSH $1 220 000  23 574 879    50 129*      $1 703 000      
    1939 TERREUR À L'OUEST (THE OKLAHOMA KID ) LLOYD BACON $1 533 000  29 623 188    20 326      $2 004 000      
    1940 LE RÉGIMENT DES BAGARREURS (THE FIGHTING 69TH) WILLIAM KEIGHLEY $1 822 000  24 100 529    141 924      $2 313 000      
    1940 VILLE CONQUISE (CITY FOR CONQUEST) ANATOLE LITVAK $1 156 000  15 291 005    1 531 018      $1 794 000      
    1940 VOICI LA MARINE (HERE COMES THE NAVY ) (Re) LLOYD BACON $336 000  4 444 444         $349 000      
    1940 ZONE TORRIDE (TORRID ZONE) WILLIAM KEIGHLEY $1 009 000  13 346 561         $1 482 000      
    1941 FIANCÉE CONTRE REMBOURSEMENT (THE BRIDE CAME C.O.D.) WILLIAM KEIGHLEY $1 456 000  20 874 552         $2 137 000      
    1941 UN DIMANCHE APRÈS-MIDI RAOUL WALSH $1 390 000  19 928 315         $1 867 000      
    1942 LA GLORIEUSE PARADE (YANKEE DOODLE DANDY)
    Oscar du meileur acteur
    MICHAEL CURTIZ $4 631 000  54 450 323    120 085      $6 523 000      
    1942 LES CHEVALIERS DU CIEL (CAPTAINS OF THE CLOUDS) MICHAEL CURTIZ $2 116 000  24 879 483    270 788      $3 428 000      
    1943 JOHNNY LE VAGABOND (JOHNNY COME LATELY) WILLIAM K. HOWARD $1 400 000  15 325 670    402 230      $2 400 000      
    1945 DU SANG DANS LE SOLEIL (BLOOD ON THE SUN) FRANK LLOYD $3 400 000  30 839 002    1 983 333             
    1946 13 RUE MADELEINE HENRY HATHAWAY $2 750 000  23 280 423    1 923 941             
    1948 LE BAR AUX ILLUSIONS (THE TIME OF YOUR LIFE) H.C. POTTER $1 600 000  12 698 413    21 984             
    1949 L'ENFER EST À LUI (WHITE HEAT) RAOUL WALSH $2 189 000  14 687 332    347 475      $3 483 000      
    1950 LE FAUVE EN LIBERTÉ (KISS TOMORROW GOODBYE) GORDON DOUGLAS $1 700 000  16 959 721    730 237             
    1950 LES CADETS DE WEST POINT (THE WEST POINT STORY ) ROY DEL RUTH $2 146 000  21 409 153    24 947      $2 890 000      
    1951 FEU SUR LE GANG (COME FILL THE CUP) GORDON DOUGLAS $1 900 000  11 380 653    63 956             
    1951 LA RONDE DES ÉTOILES (STARLIFT) ROY DEL RUTH $1 695 000  10 152 740         $2 302 000      
    1952 DEUX DURS À CUIRE (WHAT PRICE GLORY) JOHN FORD $2 000 000  10 925 380         $2 600 000      
    1953 L'HOMME À ABATTRE (A LION IS IN THE STREETS) RAOUL WALSH $1 002 000  5 622 896         $1 237 000      
    1955 A L'OMBRE DES POTENCES (RUN FOR COVER) NICHOLAS RAY $1 500 000  10 025 063    1 424 301             
    1955 LES PIÈGES DE LA PASSION (LOVE ME OR LEAVE ME)
    Nommé à l'oscar du meilleur acteur
    CHARLES VIDOR $4 153 000  27 756 057    389 416             
    1955 PERMISSION JUSQU'À L'AUBE (MISTER ROBERTS) JOHN FORD, MERVYN LE ROY $6 751 000  45 119 465    915 439    N° 92 $9 900 000***      
    1956 LA LOI DE LA PRAIRIE (TRIBUTE TO A BAD MAN) ROBERT WISE $1 200 000  8 602 151    862 938             
    1956 PASSÉ PERDU (THESE WILDER YEARS) ROY ROWLAND $572 000  4 100 358         $877 000      
    1957 L'HOMME AUX MILLE VISAGES (MAN OF A THOUSAND FACES) JOSEPH PEVNEY $2 400 000  18 208 717    333 222             
    1958 A DEUX PAS DE L'ENFER (SHORT CUT TO HELL) JAMES CAGNEY    -     377 456             
    1959 L'ÉPOPÉE DANS L'OMBRE (SHAKE HANDS WITH THE DEVIL) MICHAEL ANDERSON    -     317 800             
    1959 TOUS LES COUPS SONT PERMIS (NEVER STEAL ANYTHING SMALL) HARLES LEDERER $841 000  7 328 976                
    1960 LE HÉROS DU PACIFIQUE (THE GALLANT HOURS) ROBERT MONTGOMERY $1 500 000  7 172 315                
    1961 UN DEUX TROIS (ONE, TWO, THREE)
    Nommé au Laurel d'or
    BILLY WILDER $2 000 000  13 419 216    189 983    N° 92 $4 100 000      
    1981 RAGTIME MILOS FORMAN $17 468 158****  6 283 510    1 295 010    N° 49        
                             

     

    (1) Les recettes sont des rentals, c'est-à-dire les recettes perçues par les studios. Celle-ci représentent qu'une partie des recettes globales perçues par les salles. Cette part qui revenait aux studios est variable d'un film à l'autre, d'une année sur l'autre. Par exemple, en moyenne ces rentals représentaient 35% des recettes globales (après déduction des taxes) au début des années 30, alors qu'ils représentent aujourd'hui, en moyenne 50%. Ils comprennent également les pré-réservations.

    (2) Les estimations ont été faites à partir du pourcentage moyen des rentals de chaque année et du prix moyens des places correspondant, et en prenant une moyenne de 10% du prix des billets par l'Amusment Tax. Malgré cela, cette estimation n'a pas valeur de fiabilité, ne serait-ce que parce que les rentals englobent également les pré-réservations, et ont pour unique but de donner une idée du succès (ou non) des films. En particulier pour des recettes d'époques éloignées qui ne signifie pas grand chose pour nous, qui sommes, en plus,  habitués à parler en entrées.

    (3) Ces entrées sont celles réalisées lors de différentes reprises entre 1944 et 1950.

    (4) Entrées estimées sur la base de la remarquable étude de John Sedgwick, qui répertorie les 100 films annuels les plus populaires en Grande Bretagne entre 1932 et 1937.

    * Entrées réalisées lors de différentes reprises depuis 1951.

    ** Le film est sorti en 1945, mais je n'ai pas les entrées France complètes. Seulement les entrées sur Paris entre 1944 et 1950, et les entrées en France depuis 1951.

    *** Dans le William Schaeffer ledger, il est fait mention de $6 826 000, mais le film était encore en exploitation.

    **** Il s'agit des recettes totales et non de rentals.

    Chiffres France et Paris, source CNC.

     

    Yahoo!

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique