• Errol Flynn

    Aventurier, planteur de tabac, chercheur d’or, capitaine de bateau, trafiquant, négrier, guide d’expédition en territoire hostile, castreur de mouton et aide-vétérinaire. Tel était le parcours de l’australien Errol Flynn âgé de seulement 24 ans lorsqu’il débute par hasard dans le cinéma pour gagner £50 australiennes avec le film In the wake of the Bounty. Deux ans et trois petits rôles (dont celui d’un cadavre) plus tard il devient une star avec le film Capitaine Blood de Michael Curtiz, aux côtés d’une autre inconnue, Olivia De Havilland, avec qui il tournera à neuf reprises.

    C’est donc tout naturellement qu’il devient l’incarnation de l’aventurier au cinéma, star incontestée du film d’action et de cape et d’épée. Grand séducteur, au point qu’une expression, « in like Flynn » voit le jour aux Etats-Unis pour désigner un succès en amour. Mais il était tout aussi connu pour son amour immodéré pour la vodka et ses soirées organisées de beuveries et d’orgies sur son bateau. Ne déclara-t-il pas : « Alors que la plupart des choses finissaient par m'ennuyer, la vodka jamais » ?

    Il fut l’un des acteurs les plus bankable vingt années durant, et reste l’une des plus grandes stars qu’ait jamais connu Hollywood, immortalisé à jamais par son rôle de Robin des Bois en 1938.

     

     

     


  •   ANNEE FILM REALISATEUR USA(1) USA (entrées estimées)(2) France(3) PARIS(4) Espagne(5) GB GB
    (estimations d'entrées)(6)
    DIVERS MONDE(1)    
      1933 IN THE WAKE OF THE BOUNTY CHARLES CHAUVEL               4000 £ australiennes en Australie**      
      1934 MURDER AT MONTE CARLO RALPH INCE                      
      1935 CAPITAINE BLOOD (CAPTAIN BLOOD) MICHAEL CURTIZ $1 087 000  14 378 307  10 054  362 073  453 301    3 055 685 21 300 000 entrées en URSS*** $2 475 000    
      1936 LA CHARGE DE LA BRIGADE LÉGÈRE (THE CHARGE OF THE LIGHT BRIGADE) MICHAEL CURTIZ $1 176 000  17 422 222  265 235  243 972  199 660    4 925 917   $2 736 000    
      1937 LA LUMIÈRE VERTE (GREEN LIGHT) FRANK BORZAGE $1 251 000  23 166 667    18 668         $1 667 000    
      1937 LE PRINCE ET LE PAUVRE (THE PRINCE AND THE PAUPER) WILLIAM KEIGHLEY $1 026 000  19 000 000    55 043      1 323 532   $1 691 000    
      1937 LA TORNADE (ANOTHER DAWN) WILLIAM DIETERLE $572 000  10 592 593    66 056         $1 045 000    
      1937 UN HOMME A DISPARU (THE PERFECT SPECIMEN) MICHAEL CURTIZ $786 000  14 555 556    118 259         $1 281 000    
      1938 LES AVENTURES DE ROBIN DES BOIS (THE ADVENTURES OF ROBIN HOOD)
    Nommé à l'oscar du meilleur film
    MICHAEL CURTIZ $1 928 000  35 703 704  6 582 600*   1 002 711  1 410 532     22 900 000 entrées en URSS*** $3 981 000    
      1938 QUATRE AU PARADIS (FOUR'S A CROWD) MICHAEL CURTIZ $605 000  11 203 704    62 707         $945 000    
      1938 NUITS DE BAL (THE SISTERS) ANATOLE LITVAK $921 000  17 055 556    61 430         $1 345 000    
      1938 LA PATROUILLE DE L'AUBE (THE DAWN PATROL) EDMUND GOULDING $1 313 000  24 314 815             $2 185 000    
      1939 LES CONQUÉRANTS (DODGE CITY) MICHAEL CURTIZ $1 688 000  32 618 357  35 704  739 419  1 355 933       $2 532 000    
      1939 LA VIE PRIVÉE D'ELIZABETH D'ANGLETERRE (THE PRIVATE LIVES OF ELIZABETH AND ESSEX) MICHAEL CURTIZ $955 000  18 454 106  42 162  801 408         $1 613 000    
      1940 LA CARAVANE HÉROÏQUE (VIRGINIA CITY) MICHAEL CURTIZ $1 518 000  20 079 365  2 372 567           $2 120 000    
      1940 L'AIGLE DES MERS (THE SEA HAWK) MICHAEL CURTIZ $1 631 000  21 574 074  3 280 538         20 000 000 d'entrées en URSS*** $2 678 000    
      1940 LA PISTE DE SANTA FÉ (SANTA FE TRAIL) MICHAEL CURTIZ $1 748 000  23 121 693  1 949 476           $2 533 000    
      1941 FOOTSTEPS IN THE DARK LLOYD BACON $724 000  10 379 928             $1 188 000    
      1941 BOMBARDIERS EN PIQUÉ (DIVE BOMBER) MICHAEL CURTIZ $1 755 000  25 161 290             $2 613 000    
      1941 LA CHARGE FANTASTIQUE (THEY DIED WITH THEIR BOOTS ON) RAOUL WALSH $1 871 000  26 824 373  2 152 247    350 347       $4 014 000    
      1942 SABOTAGE À BERLIN (DESPERATE JOURNEY) RAOUL WALSH $2 029 000  23 856 555  2 458 390           $3 980 000    
      1942 GENTLEMAN JIM (GENTLEMAN JIM) RAOUL WALSH $1 775 000  20 870 076  1 255 546    572 187     N° 18 Australie en 1945 $3 842 000    
      1943 L'ANGE DES TÉNÈBRES (EDGE OF DARKNESS) LEWIS MILESTONE $2 039 000  22 320 744  179 668           $3 669 000    
      1943 REMERCIEZ VOTRE BONNE ÉTOILE (THANK YOUR LUCKY STARS) DAVID BUTLER $2 503 000  27 400 109  77 073           $3 621 000    
      1943 DU SANG SUR LA NEIGE (NORTHERN PURSUIT) RAOUL WALSH $1 938 000  21 215 107  215 345           $3 252 000    
      1944 SABOTEUR SANS GLOIRE (UNCERTAIN GLORY) RAOUL WALSH $1 383 000  15 490 591             $2 519 000    
      1944 AVENTURES EN BIRMANIE (OBJECTIVE, BURMA!) RAOUL WALSH $2 117 000  23 711 918  2 635 192           $3 961 000    
      1945 SAN ANTONIO (SAN ANTONIO) DAVID BUTLER $3 553 000  32 226 757  3 038 576           $5 899 000    
      1946 NE DITES JAMAIS ADIEU (NEVER SAY GOODBYE) JAMES V. KERN $1 817 000  15 382 011  1 180 998     £116 821  1 438 682   $2 603 000    
      1947 LE LOUP DES TROIS COLLINES (CRY WOLF) PETER GODFREY $1 842 000  15 593 651             $2 690 000    
      1947 TU NE M'ÉCHAPPERAS PAS (ESCAPE ME NEVER) PETER GODFREY $1 221 000  10 336 508             $1 569 000    
      1947 ALWAYS TOGETHER FREDERICK DE CORDOVA                      
      1948 LA RIVIÈRE D'ARGENT (SILVER RIVER) RAOUL WALSH $2 174 000  17 253 968  1 419 788           $3 484 000    
      1948 LES AVENTURES DE DON JUAN (ADVENTURES OF DON JUAN) VINCENT SHERMAN $2 165 000  17 182 540  3 763 888          48 630 000 yens à Tokyo (environ 975 000 entrées)  $4 772 000    
      1949 LA DYNASTIE DES FORSYTE (THAT FORSYTE WOMAN) COMPTON BENNETT $2 100 000  14 090 177  1 341 629                
      1950 MONTANA (MONTANA) RAY ENRIGHT $2 203 000  21 977 803  1 906 234     £131 969  1 759 586   $3 647 000    
      1950 KIM (KIM) VICTOR SAVILLE $2 896 000  28 891 383  2 514 860           $5 348 000    
      1950 LA RÉVOLTE DES DIEUX ROUGES (ROCKY MOUNTAIN) WILLIAM KEIGHLEY $1 700 000  16 959 721  1 459 012     £125 231  1 669 746        
      1951 HELLO GOD (HELLO GOD) WILLIAM MARSHALL                      
      1951 LA TAVERNE DE LA NOUVELLE-ORLÉANS (ADVENTURES OF CAPTAIN FABIAN) WILLIAM MARSHALL                      
      1952 MARA MÄRU (MARA MARU) GORDON DOUGLAS $1 097 000  5 992 571  970 719           $2 302 000    
      1952 A L'ABORDAGE (AGAINST ALL FLAGS) GEORGE SHERMAN $1 600 000  8 740 304  1 993 068                
      1953 LE VAGABOND DES MERS (THE MASTER OF BALLANTRAE) WILLIAM KEIGHLEY $2 000 000  11 223 345  1 814 822                
      1954 IL MAESTRO DI DON GIOVANNI MILTON KRIMS               427 000 000 lires (3 260 000 entrées) en Italie      
      1954 VOYAGE EN BIRMANIE (LILACS IN THE SPRING) HERBERT WILCOX $500 000  3 527 337  202 843                
      1955 L'ARMURE NOIRE (THE DARK AVENGER) HENRY LEVIN $700 000  4 678 363  890 587         n°53 de la saison 1955-56 en Italie (environ 3 millions d'entrées)      
      1955 RHAPSODIE ROYALE (KING'S RHAPSODY) HERBERT WILCOX      204 525     £90 884  1 009 822        
      1957 ISTANBUL (ISTANBUL) JOSEPH PEVNEY      943 679                
      1957 TRAFIC À LA HAVANE (THE BIG BOODLE) RICHARD WILSON                      
      1957 LE SOLEIL SE LÈVE AUSSI (THE SUN ALSO RISES) HENRY KING $3 000 000  22 760 897  1 176 148         n° 12 de la saison 1957-58 (environ 5 millions d'entrées)      
      1958 UNE FEMME MARQUÉE (TOO MUCH, TOO SOON) ART NAPOLEON $539 000  4 392 291  131 427           $945 000    
      1958 LES RACINES DU CIEL (THE ROOTS OF HEAVEN) JOHN HUSTON $3 000 000  24 446 889  1 266 452                
      1959 CUBAN REBEL GIRLS BARRY MAHON                      
                                 
                                 
                                 

    (1)  Les recettes sont des rentals, c'est-à-dire les recettes perçues par les studios. Celle-ci représentent qu'une partie des recettes globales perçues par les salles. Cette part qui revenait aux studios est variable d'un film à l'autre, d'une année sur l'autre. Par exemple, en moyenne ces rentals représentaient 35% des recettes globales (après déduction des taxes) au début des années 30, alors qu'ils représentent aujourd'hui, en moyenne 50%. Ils comprennent également les pré-réservations.

    (2) Les estimations ont été faites à partir du pourcentage moyen des rentals de chaque année et du prix moyens des places correspondant, et en prenant une moyenne de 10% du prix des billets par l'Amusment Tax. Malgré cela, cette estimation n'a pas valeur de fiabilité, ne serait-ce que parce que les rentals englobent également les pré-réservations, et ont pour unique but de donner une idée du succès (ou non) des films. En particulier pour des recettes d'époques éloignées qui ne signifie pas grand-chose pour nous, qui sommes, de plus, habitués à parler en entrées.

    (3) Entrées réalisées lors de différentes reprises depuis 1951 pour les films antérieurs à 1940, à l’exception de Robin des bois (entrées réalisées lors de différentes reprises depuis 1944).

    (4) Entrées réalisées lors de différentes reprises entre 1944 et 1950.

    (5) Entrées enregistrées depuis 1965 seulement.

    (6) Entrées estimées en fonction des recettes lorsqu’elles sont disponibles ou sur la base de la remarquable étude de John Sedgwick, qui répertorie les 100 films annuels les plus populaires en Grande Bretagne entre 1932 et 1937.

    * 4 025 166 faites entre 1944 et 1950.

    ** La £ australienne était l’ancienne monnaie du pays avant le $.

    *** Sortit en URSS en 1952/1953. Ces données ne sont donc pas prises en compte dans les recettes mondes, arrêtées au milieu des années 40.

    Chiffres France et Paris, source CNC.

    Yahoo!

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique