• Le Moulin-Rouge

    Le Moulin-Rouge

    82 Bd. de Clichy, Paris 18°

    Avec ces 2215 fauteuils, le Moulin Rouge est l’une des plus grandes salles de Paris, lors de son ouverture. Au départ, c’est une salle de première exclusivité qui connaît un succès foudroyant en 1930 avec Le roi des resquilleurs de Pierre Colombier. Film complètement oublié de nos jours, avec en vedette Georges Milton, comique extrêmement populaire à l’époque, lui aussi oublié, il est pourtant probablement le plus gros succès du box-office français de la décennie. L’acteur vedette y interprète son personnage, déjà célèbre, de Bouboule, qu’on retrouvera dans quatre autres films avant la fin des années trente. Le film tient ainsi une exclusivité record au Moulin Rouge de 30 semaines !

    Malgré quelques gros succès à ses débuts, comme Le roi du cirage, avec Georges Milton (11 semaines à l’affiche), Les croix de bois qui révèle Charles Vanel (14 semaines d’exclusivité), ou Le train de 8 h 47 avec Bach et Fernandel (11 semaines), le cinéma s’oriente progressivement, au vu de son importante capacité, vers une programmation de prolongation des premières exclusivités à succès, moins risquée financièrement. Il finira même par devenir une salle de quartier au début de l’année 1938.

    Moins risquée, mais aussi moins rentable. Si le début des années trente voit une fréquentation record des salles de cinéma de France, grâce à l’arrivée du parlant, les entrées chutent terriblement dès 1933, les années 1934 et 1935 figurants ainsi parmi les plus mauvaises de l’histoire du pays qui est rattrapé de plein fouet par la crise de 1929.

    Au bord de la faillite, la salle est reprise par l’inévitable Léon Siritzky qui la relance avec succès grâce à une programmation, bien que constituée de secondes exclusivités, à sa hauteur (Quai des brumes, Gibraltar, Katia, La femme du boulanger).

    Comme toutes les salles du circuit Siritzky, le Moulin Rouge est récupéré par la SOGEC (future UGC) durant l’occupation. En 1956 la salle est transformée pour être plus adaptée au cinéma, perdant au passage 715 sièges. Six ans plus tard, le Moulin Rouge revient à la famille Siritzky qui fait installer un écran de 220 m² (21x10.5).

    Au fil des années, le Moulin Rouge devient une salle de quartier de 1400 places, guère adaptée aux changements de consommation du cinéma lors des années soixante-dix, et l’audience s’érode inexorablement, jusqu’à sa fermeture le 23 décembre 1980. Après avoir été à l’abandon plus de 15 ans, l’établissement devient l’Espace Moulin Rouge qui accueille séminaires, expositions ou autres émissions de TV.


     

    « Box-Office du Moulin-Rouge - 1943Box-Office Paris - Semaine du 18 au 24 avril 1945 »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :